Sandra SCHAAL

Maître de conférences    
Université de Strasbourg

Equipes de recherche
G.E.O. (Groupe d’Etudes Orientales, Slaves et Néo-hélléniques), EA1340
Membre associée du Centre Européen d’Etudes Japonaises d’Alsace (C.E.E.J.A.)
Membre du groupe de travail « Aux racines de la mondialisation culturelle », rattaché aux Etudes germaniques, EA 1341 (en partenariat avec l’EA 1340 Groupe d’Etudes Orientales, l’EA 2325 Etude des mondes anglophones, et l’EA 4376 Culture et histoire dans l’espace roman)

Thèmes de recherche
Histoire des femmes, gender studies
Modernité japonaise et industrialisation
Représentations des femmes dans le Japon moderne : travail, famille et Etat

Missions scientifiques
8-9 novembre 2008 : Responsabilité scientifique
Colloque international « Travail et éthique » (Rôdô to rinri 労働と倫理)
Avec SUGITA Masaki de l’Université Kantô Gakuin (Yokohama, Japon)
C.E.E.J.A. (Kientzheim)

19-22 mars 2009 : Organisation et responsabilité scientifique
4ème Colloque international du Département d’Etudes japonaises de l’Université de Strasbourg « Censure, auto-censure et tabous »
Avec Sakae MURAKAMI-GIROUX et Christiane SEGUY de l’UdS
Université de Strasbourg et C.E.E.J.A. (Kientzheim)

3 décembre 2010 : Responsabilité scientifique
Journée d’étude internationale « Aux racines de la mondialisation culturelle : circulations, allers-retours et détours entre Orient et Occident »
Avec Thierry Di Costanzo, Christine Maillard, Jean-Noël Sanchez de l’UdS
M.I.S.H.A., Strasbourg

2-3 décembre 2011 (à venir) : Organisation et responsabilité scientifique
Colloque international « Territoire(s) et genre »
Université de Strasbourg, Strasbourg

PUBLICATIONS
Ouvrages et direction d’ouvrages
MURAKAMI-GIROUX Sakae, SCHAAL Sandra, SEGUY Christiane (sous la dir. de), Censure, autocensure et tabous, Paris, Ed. Philippe Picquier, 2011

Ouvrages collectifs
« Permanence des valeurs et modernité chez les fileuses de soie du Japon d’avant-guerre » / « Kachikan no sonzoku to kindaisei : senzen Nihon ni okeru josei seishigyô rôdôsha no baai » 価値観の存続と近代性:戦前日本における女性製糸業労働者の場合, dans MATSUMOTO Isako 松本伊瑳子 – TADOKORO Mitsuo田所光男(eds.), La mondialisation en France et au Japon : identités nationales, genres, rapports salariaux / Gurôbaru-ka de henka suru nichifutsu no kokka aidentiti, jendâ kankei, shakai kakusa グローバル化で変化する日仏の国家アイデンティティ、ジェンダー関係、社会格差, Nagoya, Ecole doctorale de Langues et Cultures de l’Université de Nagoya名古屋 / Nagoya daigaku daigaku-in kokusai gengo bunka kenkyû-ka名古屋大学大学院国際言語文化研究科, 2008, pp. 201-217

« La modan gâru, figure de la transgression dans le Japon moderne », in ABI-RACHED Naoum (dir.), Normes et marginalités à l’épreuve, Strasbourg, P.U.S., 2010, pp.15-28

« Les pouvoirs publics et les industriels face à la ‘maladie du textile’ dans le Japon d’avant-guerre », dans HAMON Claude (éd.), Relations du travail en Asie orientale, Paris, Ed. Philippe Picquier, 2011 (à paraître)

Articles
« ‘Jokô aishi’ gensetsu o koete : senzen Nihon ni okeru josei seishigyô rôdôsha no seikatsu sekai » 「女工哀史」言説を越えて:戦前日本における女性製糸業労働者の生活世界 [Dépasser le discours sur “l’histoire tragique des ouvrières” : le monde des fileuses de soie du Japon d’avant-guerre], Soshiorojiソシオロジ 48 (2), Octobre 2003, pp. 3-21

« Un autre point de vue sur l’‘histoire tragique des ouvrières’ : le monde des représentations des fileuses de soie dans le Japon de la première moitié du vingtième siècle », Ebisu 33, 2004, pp. 67-98

« Another Point of View on the ‘Pitiful History of Women Workers’: The Life-World of Female Silk Reeling Operatives in Prewar Japan », Nihon Ôraru Hisutorî Kenkyû 1, 2006, pp. 136-163

« Les ouvrières de l’industrie japonaise des filatures de soie de la première partie du vingtième siècle : valeurs familiales et découverte de l’indépendance », in Japon pluriel 7, Actes de la Société Française des Etudes Japonaises, Paris, éd. Philippe Picquier, 2008, pp. 191-200

« ‘Miasuma’ to ‘kokumin no shinshin no kenkô’ : senzen Nihon no sen.i kôgyô ni okeru sangyô eisei to josei rôdôsha tôsei no seisaku o megutte » 「ミアスマ」と「国民の心身の健康」:戦前日本の繊維工業に於ける産業衛生と女性労働者の統制の政策をめぐって [Le « miasme » et la « santé morale et physique du peuple » : l’hygiène industrielle et les politiques de contrôle des ouvrières dans l’industrie textile du Japon d’avant-guerre, Ôhara Shakai Mondai Kenkyûjo Zasshi 大原社会問題研究所雑誌 610 (Tokushû : rôdô eisei no rekishi to genjô –– Nichifutsu hikaku 特集:労働衛生の歴史と現状―日仏比較 2), August 2009, pp.1-19

« Hon.yaku fukanôsei o megutte – Itohiki uta no futsuyaku no baai » 翻訳不可能性をめぐって―糸引き歌の仏訳の場合 [De l’impossibilité de traduire : la traduction en français des chants de fileuses japonaises], dans HÔSEI DAIGAKU KOKUSAI NIHONGAKU KENKYÛJO 法政大学国際日本学研究所, Hon.yaku no fukanôsei 翻訳の不可能性 [L’impossibilité de traduire], Hôsei daigaku kokusai Nihongaku kenkyû sentâ 法政大学国際日本学研究センター, 2010, pp.99-131

« Au-delà des mots… ? Traduire l’intraduisible dans le cas des chansons de fileuses de soie », Revue d’études japonaises du C.E.E.J.A. – Benkyôkai n°3 (à paraître)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>